Retour Fil d'actualités économiques | Publié le 06/04/16

Pour un BIT capable de juger les entreprises.-

Membre du conseil d'administration de l'Organisation internationale du travail, Bernard Thibault propose dans un livre d'attribuer au BIT, l'instance permanente de l'OIT, le rôle d'un conseil des prud'hommes mondial. Aujourd'hui, seuls les Etats signataires de ses conventions peuvent être condamnés par le BIT, et non les entreprises.

Restez informé !

La lettre est mensuelle et gratuite. Recevez un condensé de l'actualité juridique et sociale accompagné d'un dossier thématique sur simple inscription.

Suivez-nous !

Top